L’honneur perdu du commandant K.

L'honneur perdu du commandant K.Aix-en-Provence, 1962. Alors que la Guerre d’Algérie vient de se terminer, le commandant Joseph K. est sauvagement assassiné. Lors du Putsch d’Alger en avril 1961, en poste à Blida, il n’a pas cédé aux généraux félons, contribuant ainsi à l’échec du coup d’État de l’extrême droite. Celle-ci ne lui pardonnera pas… Les puissants sont ingrats, ses assassins seront vite amnistiés, sa mémoire systématiquement salie.

Roger Martin revient sur cette tragédie à laquelle, enfant, il a été involontairement mêlé, pour restaurer l’honneur d’un soldat tombé, victime de sa loyauté.

Auteur: Roger Martin

80 pages / Prix: 8€ / ISBN: 978-2-3575-4128-3

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :